jeudi 28 août 2014

Veritas et les mouettes


Quelle compatriote n'est pas devenue hyyystérique le jour où Veritas
- notre mercerie nationale d'avant la mode des loisirs créatifs,
celle où notre grand-mère allait déjà acheter ses boutons, tirettes
(oui, nous disons tirette chez nous ;-)) et pelotes -
le jour, donc, où Veritas nous a tout coup proposé
de jolis coupons de tissus aux motifs plus que sympas
et aux couleurs joyeuses et colorées... 

Hystérique, je vous dit...
C'est bien simple...
J'y étais entrée pour acheter 9 malheureux boutons destinés
à achever une chemise pour l'homme de ma vie
et j'en suis ressortie avec une montagne de coupons
et une bonne partie de salaire débitée de mon compte...

C'était il y a 2 ans... ou presque...


Et puis... Tu me connais... les coupons trop jolis,
je n'ose pas trop trop y toucher...
Ils ont donc attendu - sagement empilés les uns sur les autres
(pour des coupons, cela n'a rien de cochon, promis).
Attendu, attendu...
que l'indécise royale que je suis trouve l'idée du siècle
pour les transformer...

Après, tu connais aussi...
Je me suis levée un matin...
Avec L'IDEE...
Je savais exactement quel modèle attribuer à ce coupon-là précisément...
Tout simplement celui du T-shirt du livre Lisette
- déjà testé et approuvé d'amouuuur...


 J'ai farfouillé ma farde à patrons, plié mon tissu,
posé les 3 morceaux de patrons dessus
et là, consternation...
comment ai-je pu rêver, arrondie comme je le suis,
pouvoir rentrer tout un top pour moi
dans un coupon de 1m de large...
damnette!

J'ai huuurlé, tempêté
(la fille qui a le sens des proportions - tu connais aussi...)
et pleuré mon désespoir sur IG... pour changer ;-)...
Là, les mégas copines m'ont envahie d'idées...
change de couleur dans le dos - nan! pas envie,
met une dentelle de chaque côté - nan! ce n'est pas ce que j'ai en tête,
retourne voir chez Veritas s'il ne leur reste pas un coupon miraculé - raté, y'avait plus...



Finalement, pour faire simple, j'ai combiné les 2 premières idées...
De chaque côté du coupon, j'ai cousu une bande de 15 cm
d'un coton au vert très très proche (celui de ma jupe chérie de l'été dernier)
en m'émerveillant de la chance d'avoir ça en stock,
j'ai replié le tissu comme il faut, posé mes bouts de patrons dessus,
tout découpé et assemblé de manière à ce que la bande verte unie
se retrouve sur le même côté - à gauche...
youpiiiie, ça marchait!
Danse de la joie...
Tralalalalalala


lundi 25 août 2014

Un coupon, 3 tops






Tissu: jersey trouvé sur Les Coupons de Saint-Pierre
Modèles: top 101 et top 103 du Burda de mai 2013
Taille: 44

Ne cherche pas où est le 3ème top
- il s'agit d'un simple débardeur recopié
sur un débardeur du commerce.
Il se cache sous le premier
- tu sais, pour que ça reste une chouïette décent...

Les 2 autres sont presque une coïncidence...
Je ne sais plus lequel je voulais faire à la base.
L'autre se trouvait pile à côté dans le magazine.
J'ai coupé les 2 patrons et réalisé les 3 en une journée de couture sur la terrasse...
il y a longtemps, quand il y avait un été ;-))

mercredi 20 août 2014

Copacabana


La jupe Copacabana...
ah la la la la...
Ma! jupe Copacabana...
Mon vêtement chouchou absolu de cet été...
THE jupe bien longue que tes orteils dépassent à peine
et si légèèèèère...


Celle que - dès que je l'ai faite (genre début juin), je ne l'ai plus quittée...
Tellement bien pensée avec sa ceinture élastiquée seulement à l'arrière...
Tellement pratique avec ses 2 poches...
Tellement légère et confortable dans son voile de viscose...
Habillée avec un chemisier, décontractée avec un simple Tshirt...
Au boulot, en balade,  au resto, en terrasse,
la liste est solidement exhaustive...



Celle que dès que tu la portes, t'as envie chanter, danser...
Tellement tu te sens légère...
"At the Copa, Copacabana... lalalalalalala"*

*ça va? tu l'as en tête pour les 2 prochaines heures? Her name was Lola, la la la lala



Du coup, j'arrête de causer et te balance une avalanche de photos...
Moi, je file...
Parce que ce que je n'ai pas dit, c'est qu'en plus, elle touuuurne ;-))



Modèle: Jupe Copacabana - La Maison Victor - Eté 2014
Tissu: Voile de viscose - les Coupons de Saint-Pierre
Blouse: ByNight
Boucles d'oreilles: Cha'perli'popette


Et en prime, une photo de ousque je fais comme s'il y avait tout plein du vent
et que je dois bien tenir mon chapeau alors que - franchement -
tout le monde sait que je suis dans ma salle de bain...
ri-di-cu-le!


lundi 18 août 2014

Caramel et tilleul


Vous le savez, je suis dingue de gilets à pans...
Donc, forcément, depuis que je sais tricoter,
le Caramel fait partie de mes projets...
Le seul hic... les rayures...
J'aime pas ça




Mais, un jour, en y regardant mieux, j'ai vu cette version-ci(clic)
mamma mia... amour total...
Il n'y avait plus qu'à trouver la laine...
Et je me suis fait plaisir en m'autorisant enfin
à m'offrir une des si jolies graines de laines de Laurence:
4 écheveaux de Physalis au doux nom de 'Sieste sous le tilleul'




Ne restait qu'à y associer une deuxième couleur...
Et pour mettre en valeur ce vert si joli, c'est tout simplement,
du 'naturel' que j'ai choisi.
Ma seule fantaisie a été de modifier la manière
de changer de couleur à chaque manche:
un rang d'une maille sur 2 pour l'une
et quelques rangs de couleurs alternées pour l'autre.
Quant au corps, j'ai rabattu les mailles en Physalis
ce qui me donne une discrète ligne 'tilleul dans le bas du gilet.



taille M
Aiguilles 4mm
Laines : Physalis de Graine de Laine - colori 'Sieste sous le tilleul' (4 écheveaux)et Drops Merino Extra Fine - colori blanc (2,5pelotes)



jeudi 14 août 2014

Celle qui a failli me faire jeter ma machine à coudre



Merci pour vos doux mots d'hier...

ça fait du bien de vous retrouver...
Et donc, pour procéder par ordre...
Voici l'histoire de la robe qui a été un des déclencheurs
de ma pause bloguesque...


Dans mes derniers billets, d'il y a longtemps,
quand c'était presque encore l'hiver,
je vous ai régulièrement raconté mon désarroi des derniers mois...
impossible de réussir à coudre un truc...
y avait toujours un hic...
mauvais patron pour ma morphologie, mauvais tissu pour le patron
et patati et patata...

Et puis, vint le summum intersidéral de la frustration universelle...
La jolie robe croisée du Burda Plus PE2014...


Coup de coeur total et immédiat pour le patron,
pile, dans mon stock, le tissu qui va bien,
la jolie dentelle en plus pour border l'encolure,
choix de la taille facile puisque le Burda Plus commence au 44...
Je la veux un peu ample, je la coupe en 46...
Je n'obéis pas tout à fait aux intructions, ne double pas le haut,
la réalise en 2 temps, 3 mouvements,
file l'enfiler et drame...
impossible de la fermer! 

Vlà que, soit j'ai pris 5cm de tour de tout,
soit le 46 du Burda Plus correspond à un 40...
Je ne me laisse pas démonter, me décide de bidouiller un truc,
juste pour voir...
je recoupe les côtés et ajoute une bande de 4cm de part et d'autre...
pas très scientifique mais, ni vu, ni connu,
le tissu fleuri masque le trucage...

Je re-file la ré-enfiler et bardaf...
catastrophe...
je ne rentre toujours pas dedans...
alors, je m'énerve,
la roule en boule et l'oublie quelque jours...

Là, re-belote, je te découpe les côtés,
rajoute de manière tout aussi peu scientifique,
une nouvelle bande de 6cm de part et d'autre...
Je re-re-file la ré-ré-enfiler et...
Miracle ô miracle...
je rentre dedans et j'arrive même à la fermer!

 Mais...
impossible de m'asseoir, de manger ou de respirer...
Et après... 
Figure-toi que j'ai rangé ma MAC - rangé!!!
j'ai tout replié, retrié, mis de côté pour la première fois depuis 6 ans...
plus de pile de tissu dans la salle à manger,
plus de rouleau de papier patron dans le salon,
plus de machine à coudre ni de surjeteuse sur la table,
plus d'épingle par terre que tu marches dessus et que ça fait mal...
pendant près de 2 mois...
carrément...

Et pourtant, qu'est-ce que je le trouve joli ce tissu ;-))


Sur cette dernière photo, tu peux deviner mes bidouillettes et voir combien je suis à  l'étroit...
toutes les coutures craquent au bout de même pas 4 minutes de portage...

mercredi 13 août 2014

Y a quelqu'un?





Non, je ne vais pas vous dire
"pfiouuuu... je n'ai pas vu le temps passer...
5 mois sans rien publier... mamma miaaaa"...

Non, je ne vais pas épiloguer 328 heures sur
que qui dont où comment vous m'avez moins vue par ici...

Quoiqu'il en soit, durant ces 5 mois, j'ai cousu (très peu),
tricoté (pas mal), dormi (énormément), arrêté de fumer (et pris quelques kilos),
j'ai ri, j'ai mangé, j'ai passé du temps en famille, avec les amis,
j'ai acheté du tissu (des tonnes, comme d'hab'),
j'ai participé à de chouettes marchés artisanaux, fait de jolies rencontres, 
été malade (souvent, longtemps... rien de grave mais du persistant, t'inquiète!)

Et j'ai eu la flemme...
de prendre mes réalisations en photo, de trier les dites photos,
d'y mettre des mots tout autour...

mais vous êtes au moins 4 à avoir manifesté votre envie de me revoir par ici
(surtout toi, grand-mère ;-))

Alors, j'ai profité de mes quelques jours de congé
- trop pluvieux pour être passés dehors à coudre, lire ou tricoter - 
pour faire quelques scéances photos de rattrappage...

Maintenant, yapluka...
trier et mettre des mots autour....

Bref, à tout bientôt...
peut-être
hihi


mardi 25 mars 2014

Vitamin D à la tomate


On pourrait croire que j'ai décidé de complètement vous abandonner...
Que nenni, comme on dit par chez moi...
Promis, passer par ici me manque.
Vous raconter des bétises me manque.
Vous montrer des trucs que je suis trop contente d'avoir réalisés
moi-même avec tout mes petits doigts
et ma super machine à coudre me maaanque...


 Mais, voyez-vous, je suis en panne.
Complètement kaput, marcheplus, raté, cassé, nul, deux sur dix...
Je rate TOUT ce que je tente de coudre.
Tout, sauf des chemises pour mon chéri...
Et comme  c'est toujours le même modèle,
je ne suis pas sûre que ça vous botte
que je vous innonde de photos de mon chéri en chemise...



 Du coup, je vous innonde de tricot...
Là, ouf, je touche du bois, croise les doigts et les orteils,
mais jusqu'ici, tout va bien...
Du coup, quand je ne bosse pas, ne dors pas,
ne mange pas, ne conduis pas, ne vois pas des amis,
je ne fais plus rien qu'à tricoter...
Limite, je tricote même sous la douche...


 Et donc, pendant un mois, c'est le joli Vitamin D
qui a habité sur mes aiguilles...
Aaaah le vitamin D...
Encore un de ces modèles dont je rêve depuis mes premières mailles...
Mais, là, pour le coup, ce n'est pas la difficulté qui m'a rébarbationnée...
Mais la peur de l'ennui, de la monotonie...
Parce que si un truc est certain,
c'est que le Vitamin D n'est pas un modèle qui peut être terminé
avant même de l'avoir commencé...
Oh que non!


 Au début, tu te marres avec tes 48 mailles...
Mais, ça c'est au début...
Parce que comme tu passes ton temps à faire des augmentations et des jetés,
tes rangs rallongent à une vitesse Vprime
même les rangs raccourcis...
c'est pour te dire...
(humour à 2 balles de tricoteuse qui ne comprend pas
pq ça s'appelle des rangs raccourcis alors que plus il y en a, plus ils sont longs...)



 Mais, en même temps, t'es prévenue avant de commencer...
Toute personne qui l'a tricoté te le dira...
Le Vitamin D, c'est long
Pas monotone mais long...
Donc t'en prends ton parti et tu tricotes dès que tu peux...
Tranquille...


 Et, le vrai drame se situe juste quand tu viens de le terminer...
Ben oui, c'est pas pour rien que t'en rêvais depuis des mois...
Il est canon, le Vitamin D...
Et à peine enfilé,
tu sais que tu vas devoir tout recommencer de zéro...
Non pas parce que tu t'es plantée, non...
Mais parce qu'il est tellement top que maintenant,
tu en veux un dans chaque couleur de l'arc-en-ciel...
minimum...


Modèle Vitamin D - disponible sur Ravelry
Taille M2
Laine Drops Baby Alpaga Silk - 7,5 pelotes - Aiguilles 3,5mm
Modifs: manches tricotées en rond et allongées pour faire 55cm
+ 2 répétitions du motif en plus pour l'allonger un peu